17/12/2009 | communication | PDF | imprimer
No 3

Maunoir, Théodore

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 1.6.1806 à Genève,décès 26.4.1869 à Genève, prot., de Genève. Fils de Charles-Théophile, médecin et chirurgien de l'hôpital, et de Marie Henriette Dorothée Malvesin. Neveu de Jean-Pierre ( -> 2). ∞ 1) Esther Etienne Herminie Courier, née Clavier, fille d'Etienne, helléniste, veuve de Paul-Louis, écrivain, 2) Anne Christiana Jarvis, fille de Samuel Farmar, théologien américain. Etudes de médecine à Londres, Lyon et Paris, doctorat en chirurgie à Paris (1833), M. fonda avec ses amis genevois Marc-Jacob D'Espine et John Bizot la Société médicale d'observation de Paris destinée à promouvoir la méthode numérique de Pierre-Charles-Alexandre Louis, précurseur de la statistique médicale. Revenu à Genève (1834), M. fut chirurgien de l'hôpital (1840-1843) et membre du premier Comité international de la Croix-Rouge de 1863 à sa mort. Président de la Société médicale (1840 et 1855). Chevalier de l'ordre de Saint-Stanislas de Russie.


Bibliographie
– R. Durand, «Théodore Maunoir est aussi un fondateur de la Croix-Rouge», in Gesnerus, 34, 1977, 139-155

Auteur(e): Roger Mayer