Euro

Unité monétaire européenne qui a remplacé dans onze pays de l'Union européenne, à partir de 1999, l'unité de compte appelée ECU. A son introduction, l'euro valait 1,60 fr. ou 1,10 dollar. Les nouveaux billets et pièces prirent la place des monnaies nationales, qui furent retirées de la circulation entre le 1er janvier et le 1er juillet 2002, faisant de la Suisse un îlot monétaire au milieu de la "zone euro". Selon le traité de Maastricht de 1992, les pays adhérant à l'Union monétaire européenne devaient remplir certains critères de convergence dans leur politique financière et monétaire. Tandis que des économistes allemands et autrichiens surtout mettaient en garde contre les conséquences fâcheuses de l'introduction de l'euro et de la doctrine de la stabilité des prix que la Banque centrale européenne serait amenée à suivre, la Banque nationale suisse salua cette orientation de la politique monétaire. Les craintes d'une très forte pression à la hausse sur le franc suisse se révélèrent infondées en 1999 (Politique monétaire). Le franc demeura relativement stable face à l'euro jusqu'en automne 2001; il renchérit quelque peu ultérieurement, surtout en 2002, par rapport à l'euro et au dollar, bien que la Banque nationale eût assoupli sa politique monétaire. A la fin de 2004, il n'était pas encore possible de juger dans quelle mesure l'euro s'imposerait comme monnaie parallèle dans les régions frontalières, dans le tourisme et dans le trafic des paiements entre entreprises suisses et européennes.


Bibliographie
Bulletin trimestriel/Banque nationale suisse, 1998; 1999
Handelszeitung, 17.11.1999
– C. Spahr, L'euro à la recherche de son identité, 2001
L'euro et la Suisse, 2002

Auteur(e): Martin Kloter