• <b>Alphons Koechlin</b><br>Héliogravure, vers 1885 (Bibliothèque nationale suisse).

No 1

Koechlin, Alphons

naissance 6.4.1821 à Bâle, décès 6.2.1893 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Samuel, fabricant de rubans, et de Valeria Burckhardt. ∞ Adèle Geigy, fille de Karl Geigy. Pädagogium de Bâle, apprentissage commercial, puis formation en France pendant trois ans. De retour à Bâle en 1846, K. créa une fabrique de rubans de soie avec son père et son frère (1847, vendue en 1862). En 1863, il s'associa avec Adolf Burckhardt pour fonder la Banque commerciale de Bâle dont il fut administrateur pendant de nombreuses années. Mais K. se consacra essentiellement à la politique. Il fut député au Grand Conseil de Bâle-Ville (1853-1881, président 1876-1877) et membre du Petit Conseil (1859-1875). Jusqu'à la fin du régime conservateur libéral (1875), il fut aussi membre de la commission économique (président 1859-1875), du collège des comptes (1859-1877), du collège du commerce (président 1863-1875), du collège d'Etat (1867-1875) et président de l'inspection des fabriques (1870-1875). Conseiller aux Etats de 1866 à 1875 (président en 1874-1875), il s'occupa principalement de questions commerciales et industrielles. En 1879, il fut le représentant plénipotentiaire de la Confédération lors de la conclusion des accords commerciaux avec l'Italie. Bien que conservateur, K. se signala constamment par sa modération et son attitude conciliante. Il apporta une contribution décisive à la rédaction de la loi bâloise sur les fabriques de 1869 qui introduisait la journée de travail de douze heures et l'interdiction du travail des enfants. Sa carrière politique prit fin en 1875 avec l'entrée en vigueur de la nouvelle Constitution cantonale et l'arrivée au pouvoir des radicaux qui dominèrent la vie politique pendant la période qui suivit. Tout au long de sa vie, K. resta aussi un homme d'affaires et un représentant de l'économie: administrateur de la Compagnie du Central-Suisse (1861-1893), cofondateur de la Société du commerce et d'industrie de Bâle (1875, après la dissolution du collège du commerce), président de la Chambre bâloise de commerce (1876-1891), président de l'Union suisse du commerce et de l'industrie (1876-1878).

<b>Alphons Koechlin</b><br>Héliogravure, vers 1885 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Héliogravure, vers 1885 (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Fonds d'archives
– Coll. de coupures de presse biogr., oraison funèbre, StABS
Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 454-455

Auteur(e): Hermann Wichers / MBA