Areuse (rivière)

Principal cours d'eau du canton de Neuchâtel, dans les districts du Val-de-Travers et de Boudry. 1107 Orose, 1280 Arosa, 1595 La Reuse. Source vauclusienne à La Doux, sur Saint-Sulpice (NE), résurgence de la vallée de La Brévine (lac des Taillères) et de la partie orientale du synclinal des Verrières (799 m). Embouchure dans le lac de Neuchâtel à la limite des communes de Boudry et de Cortaillod (431 m). 31 km de longueur. Bassin hydrographique de 405 km2, assurant l'alimentation en eau potable de 70% de la population neuchâteloise, notamment par les captages de Champ-du-Moulin (1887; pour la ville de Neuchâtel), des Moyats (pour La Chaux-de-Fonds) et de Treymont (pour Boudry). Entre Noiraigue et Boudry (270 m de dénivellation), dans la Réserve naturelle de la faune et de la flore du Creux du Van, gorges accessibles par un réseau de sentiers dès 1875. Cours d'eau interdit à la navigation en 1943, mais ouvert à la pêche dès le Moyen Age. Importants travaux de correction de 1867 à 1869 et de 1949 à 1984. De tout temps, l'énergie hydraulique de l'A. a été utilisée par des entreprises au fil de l'eau: moulins (dont un cité en 1337), papeterie (1677), huilerie, scierie, fouloir, battoir, teinturerie, forge, cimenterie (1879), fabrique de pâte de bois (1884), usines électriques, à Saint-Sulpice; moulins (1513), scierie (1513) et pisciculture (1891), à Môtiers; moulins et tannerie (1865), à Couvet; moulin (1563), scierie et tannerie, à Travers; laminoirs (1858) et cimenterie (1861), à Noiraigue; six usines électriques entre Noiraigue et Boudry; moulin, clouterie, poudrière (1722), à Champ-du-Moulin; brasserie, scierie, fabrique de ruches d'abeilles, fabrique de draps et milaines (1860), fabrique de chapeaux de paille (1882), à Boudry; dès le XVIIIe s. fabriques d'indiennes au bord de l'A. et des bras aménagés de son delta, à Boudry et à Cortaillod.


Bibliographie
– E. Quartier-la-Tente, Le canton de Neuchâtel, série 3, 1893-1895; série 2, 1906-1912
– A. Dubois, Les gorges de l'Areuse et le Creux du Van, 1902
– A. Burger, Hydrogéologie du bassin de l'Areuse, 1959
Les gorges de l'Areuse, 1986
– W. Müller, «La stratification toponymique dans le canton de Neuchâtel», in Actes du XVIIIe Congrès international de linguistique et philologie romanes, 4, 1989, 617-625

Auteur(e): Eric-André Klauser