• <b>Günter Oskar Dyhrenfurth</b><br>Affiche du film <I>Himatschal, le trône des dieux</I>, film documentaire qui sortit sur les écrans en 1931 (Collection Cinémathèque suisse, tous droits réservés). Tourné en 1930 dans le massif de l'Himalaya, ce documentaire (dont le Neuchâtelois Charles-Georges Duvanel fut le chef de la photographie) relate l'expédition internationale dirigée par Dyhrenfurth. En 1934-1935, Praesens Film AG Zurich distribue encore <I>Le démon de l'Himalaya</I>, film de fiction produit par Dyhrenfurth qui mêle reportage et aventure romantique.

No 1

Dyhrenfurth, Günter Oskar

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 12.11.1886 à Breslau (auj. Wroclaw), décès 14.4.1975 à Ringgenberg, sans confession, Allemand, de Wassen (1933). Fils d'Oscar, médecin et conseiller privé, et de Käthe Bayer. ∞ 1) 1911 Hettie Heymann, 2) 1948 Irene Klar, spécialiste de littérature. Etudes de géologie et de paléontologie aux universités de Fribourg-en-Brisgau, Vienne et Breslau (1904-1909, doctorat en 1909, habilitation en 1913). Collaborateur à la Carte géologique de la Suisse aux Grisons (1907-1914). Professeur titulaire (1919-1921), puis extraordinaire (1921-1933) de géologie et de paléontologie à l'université de Breslau, D. démissionna après la prise de pouvoir des nazis. Maître de géographie et de sciences naturelles à l'institut Rosenberg de Saint-Gall. Réhabilité en 1956 comme professeur ordinaire et émérite en tant que victime du nazisme. D. devint célèbre en organisant et dirigeant deux expéditions dans l'Himalaya: à l'est de la chaîne, dans le massif du Kangchenjunga, en 1930 (record du monde d'altitude au sommet du Jongsong 7459 m); au Karakorum (Baltoro) en 1934, où sa femme Hettie battit le record féminin mondial en atteignant le sommet du Sia Kangri (7422 m). Ces expéditions apportèrent les premières connaissances scientifiques de la tectonique de la région de l'Himalaya. D. rapporta ses expériences dans de nombreux livres et dans un film documentaire sorti en 1931. En 1936, sa femme et lui obtinrent la médaille d'or (prix d'alpinisme) aux Jeux olympiques de Berlin. Ordre du Mérite de la RFA (1956).

<b>Günter Oskar Dyhrenfurth</b><br>Affiche du film <I>Himatschal, le trône des dieux</I>, film documentaire qui sortit sur les écrans en 1931 (Collection Cinémathèque suisse, tous droits réservés).<BR/>Tourné en 1930 dans le massif de l'Himalaya, ce documentaire (dont le Neuchâtelois Charles-Georges Duvanel fut le chef de la photographie) relate l'expédition internationale dirigée par Dyhrenfurth. En 1934-1935, Praesens Film AG Zurich distribue encore <I>Le démon de l'Himalaya</I>, film de fiction produit par Dyhrenfurth qui mêle reportage et aventure romantique.<BR/>
Affiche du film Himatschal, le trône des dieux, film documentaire qui sortit sur les écrans en 1931 (Collection Cinémathèque suisse, tous droits réservés).
(...)


Oeuvres
Die Engadiner Dolomiten, 1913
Himalaya, 1930
Dämon Himalaya, 1934
– avec Hettie D. et al., Baltoro, 1939
Der Dritte Pol, 1960
Bibliographie
– A. Bolinder, «Professor Günter Oskar Dyhrenfurth», in Die Alpen, 33, 1975, 238
– H. Dumont, Hist. du cinéma suisse, 1987, 159-161

Auteur(e): Suzanne Schär Pfister / WW