31/05/2005 | communication | PDF | imprimer
No 4

Candolle, Casimir de

naissance 20.2.1836 (Anne-Casimir-Pyramus) à Genève, décès 3.10.1918 à Chêne-Bougeries, prot., de Genève. Fils d'Alphonse ( -> 1). ∞ 1863 Anne-Mathilde Marcet, fille de François, professeur de physique, conseiller d'Etat genevois, et petite-fille d'Alexandre Marcet. Etudes de chimie, physique et mathématiques à Paris, séjour en Angleterre. De retour à Genève, C. devint l'élève de son père, dont il continua d'enrichir l'herbier et la bibliothèque spécialisée. Il s'intéressa surtout aux phanérogames (plantes à fleurs) et plus particulièrement aux pipéracées (poivriers). Dans ses travaux de systématique végétale, C. se basa sur des critères anatomiques comme la structure des tiges ou la disposition des feuilles. Dans ses expériences de physiologie, il étudia le mouvement des feuilles, l'enroulement des vrilles, l'influence des rayons ultraviolets sur la formation des fleurs, l'effet de basses températures sur le pouvoir germinatif des graines. Corédacteur des Archives des sciences physiques et naturelles (Genève). Docteur honoris causa des universités de Rostock, Genève, Aberdeen et Uppsala.


Fonds d'archives
– Fonds, Conservatoire et jardin botaniques, Genève
Bibliographie
– J. Briquet, «Casimir de Candolle», in Actes SHSN, 2e partie, 1919, 40-53 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Heinz Balmer / WW