No 1

Franz, Marie-Louise von

naissance 4.1.1915 à Munich, décès 17.2.1998 à Küsnacht (ZH), cath. (jusqu'en 1938), Autrichienne, puis Suissesse (1938). Fille d'Erwin, colonel de l'état-major général austro-hongrois. Célibataire. Etudes de psychologie et de philologie classique à Zurich (doctorat en 1943). Disciple et collaboratrice de Carl Gustav Jung dès 1933, F. s'occupa, à partir de 1978, de psychanalyse didactique à l'institut Jung, à Küsnacht. Dans le cadre de ses travaux sur les contes et les rêves, elle s'intéressa à l'alchimie et aux archétypes. A travers l'interprétation des visions de sainte Perpétue et de Nicolas de Flue, elle s'efforça de compenser l'unilatéralité du christianisme européen et de faire ressortir, par la méthode de l'amplification, les affinités entre les symboles. Sa vie et son œuvre furent marquées par l'expérience de ce que Jung appelait la psyché objective ou l'inconscient collectif. Parmi plus de 200 publications, elle a consacré d'importants travaux à l'approche de l'archétype féminin.


Oeuvres
The Feminine in Fairytales, 1972
Individuation in Fairytales, 1977
Aurora consurgens: le Lever de l'aurore, 1982 (all. 1966)
Bibliographie
Jungiana, série A, 2, 1989, 33-46 (avec bibliogr.)

Auteur(e): Angelica Baum / FP