12/12/2007 | communication | PDF | imprimer

Messager boiteux

Nom porté par divers almanachs publiés dès la seconde moitié du XVIIe s. All. Hinkender Bote, ital. Corrier zoppo. A partir de 1676, parurent à Bâle deux almanachs intitulés Der Hinkende Bote, bientôt largement diffusés. Une traduction française est colportée depuis Vevey dès 1707. Le titre fut repris par d'autres almanachs, comme le Historischer Kalender oder der Hinkende Bote bernois, qui paraît aujourd'hui encore. Une édition française fut vendue dès 1748 à Vevey, où elle fut imprimée dès 1755. Le Véritable Messager boiteux de Berne devient Le Véritable Messager boiteux de Vevey en 1799, puis Le Véritable Messager boiteux de Berne et Vevey en 1803, toujours existant. Une édition allemande (Hinkende Bott von Vivis) fut aussi publiée à Vevey de 1794 à 1848. Le Véritable Messager boiteux de Neuchâtel a paru de 1805 à 1962; il fut précédé dans le dernier quart du XVIIIe s. par un titre semblable d'une durée inconnue. S'inspirant du même modèle et du Mercurio storico, e politico de Venise, un Corrier zoppo, o sia Mercurio storico e politico fut publié à Lugano par l'imprimerie Agnelli entre 1756 et 1762.


Bibliographie
– J. Capré, Hist. du Véritable Messager boiteux de Berne et Vevey, 2 vol., 1885-1888
– J.H. Graf, Historischer Kalender oder der Hinkende Bote, 1896
– B. Crettaz et al., Les secrets d'un almanach, 1980
– L. Desponds, Messager boiteux, 1996
– C. Caldelari, Bibliografia luganese del Settecento, 1999
– M. Vernus, Pourquoi le messager boitait-il?, 2003

Auteur(e): François de Capitani / WW