No 2

Hari, Robert

naissance 4.10.1922 à Nyon, décès 2.1.1988 à Genève, prot., de Kandergrund, Nyon et Genève (1976). Fils d'Adolf Joseph, employé de commerce. ∞ Lily Sumi, fille de Friedrich Oskar. Etudes de lettres à Genève, doctorat en égyptologie (1964). Maître dans divers collèges, H. fut chargé de réformer l'enseignement secondaire genevois par la création d'un cycle d'orientation, qu'il dirigea de 1962 à 1977. Partisan de la démocratisation des études, il mit en place des mesures de pédagogie compensatoire (classes d'appui et d'accueil, école de parents). H. succéda à Charles Maystre comme professeur d'égyptologie à l'université de Genève (1977-1987). Il collabora avec l'Unesco, publia et édita de nombreux travaux tant sur la pédagogie que sur l'Egypte ancienne, créant les Classiques de l'égyptologie et les Ægyptiaca helvetica. H. fut le premier président de la Société et du Fonds de l'égyptologie de Genève (1979-1983). Bellettrien.


Bibliographie
– R. Farquet, «Hommage à Robert Hari», in CO informations, no spécial, juin 1989
– Ph. Germond, «Robert Hari (1922-1988)», in Voyages en Egypte, de l'Antiquité au début du XXe siècle, cat. expo. Genève, 2003, 229-231

Auteur(e): Roger Rosset