Delessert

Famille vaudoise, bourgeoise d'Oron (1430), de Cossonay (1614), Genève (1724), Aubonne (1763) et bourgeoise d'honneur de Bursinel (1830). A Oron, les D. possédaient en 1527 d'anciens biens du couvent de Hautcrêt. Les D. donnèrent de nombreux politiciens, notaires, militaires, financiers et industriels. Venu d'Oron, établi à Cossonay, Abraham (vers 1578-1642) y fut secrétaire du Conseil et dès 1602 notaire juré. Son fils (posthume) Jean-Jacques (1643-1704) fut châtelain de L'Isle et gouverneur de Cossonay. Benjamin (1690-1765) émigra à Lyon en 1721, s'établit à son compte en 1731, fonda la maison commerciale qui fut à l'origine de la richesse de la branche française et que ses fils, Jean-Jacques (1731-1817), Etienne (1735-1816) et Paul Benjamin (1738-1818), firent prospérer. Les D. furent parmi les banquiers les plus riches et puissants de Paris. Cofondateur de la Banque de France, Etienne (naturalisé français en 1787) soutint financièrement le régime napoléonien. Parmi ses fils, on compte Benjamin (1773-1847), baron, régent de la Banque de France (1807-1847), grand collectionneur et botaniste, industriel ayant mis au point l'extraction du sucre de la betterave, François, banquier, qui reprit les affaires familiales, et Gabriel, préfet de police et pair de France. Les D. acquirent de nombreuses propriétés en Suisse et en France, dont les châteaux de Cossonay (acheté à l'hoirie de Penthaz par Jean-Jacques en 1693, propriété familiale jusqu'en 1879), de Saint-Barthélemy (1806), de Vincy (1881) et de Lavigny (1886); les domaines de Bougy-Saint-Martin (1775, auquel s'ajouta en 1824 le Signal de Bougy), de Lavaux-sous-Aubonne (1787), de Choisy-sur-Rolle (1828) ainsi que l'hôtel d'Uzès à Paris.


Bibliographie
– G. de Lessert, Famille de Lessert, 1902

Auteur(e): Paola Crivelli