No 2

Esseiva, Pierre

naissance 3.4.1823 à Fribourg, décès 8.5.1899 à Fribourg, cath., de Fribourg, Fiaugères, Maules et Le Crêt. Fils de Louis, commerçant, député, cofondateur de l'association Pie IX (Piusverein), et de Marguerite Delpech. Frère d'Ignace ( -> 1). ∞ 1863 Laure Hortense Chiffelle, fille d'Eugène-Charles-Aimé. Etudes au collège Saint-Michel de Fribourg. Maître d'allemand à l'école moyenne française dès 1845. Vice-chancelier d'Etat de 1846 à 1847, E. fut destitué lors de la révolution radicale. Il entra en 1849 au service de l'armée pontificale (capitaine auditeur puis grand-juge) et y resta jusqu'en 1870. Revenu à Fribourg, il fut juge au tribunal cantonal (1870-1889) et député conservateur au Grand Conseil (1888-1896). Ses poèmes en latin, sur des thèmes religieux, mais aussi sur l'émancipation des femmes ou les chemins de fer, furent plusieurs fois couronnés. Son ouvrage Fribourg, la Suisse et le Sonderbund (1882), plus polémique que scientifique, lui valut de nombreux procès que lui intentèrent des radicaux et des conservateurs modérés. Chevalier de l'ordre de Pie IX.


Bibliographie
Monat-Rosen, 28, 1884, 200-217, 281-294, 361-372, 518-520
NEF, 34, 1900, 108
– F. Brülhart, Etude hist. sur la littérature fribourgeoise, 1907, 153-157

Auteur(e): Marianne Rolle