No 2

Labhardt [Labhart], Heinrich

naissance 27.6.1919 à Zurich, décès 2.2.1977 à Zurich, de Steckborn. Fils de Heinrich, architecte, et de Hedwig Nussbaumer. ∞ 1) 1943 Elisabeth Hürlimann, laborantine, fille de Jakob, 2) 1949 Yvonne Vuillien, fille de Guillaume Eugène, banquier. Etudes de physique à l'EPF de Zurich, thèse de doctorat sur la physique des solides (1947), habilitation avec une étude portant sur la structure et les propriétés magnétiques des ferrites (1952). Collaborateur dès 1949 à la section de recherche industrielle de l'EPF de Zurich, L. entra en 1951 au département de physique de Ciba à Bâle. Privat-docent (1954), professeur extraordinaire à l'université de Bâle (1958), directeur scientifique du groupe de recherche sur la physique moléculaire des colorants nouvellement créé par Ciba en 1960, professeur ordinaire et directeur de l'institut de chimie physique de l'université de Zurich (1964). Les recherches de L. portèrent essentiellement sur des thèmes sis à l'interface entre physique et chimie. Il publia plus de quatre-vingts articles dans des revues scientifiques, notamment sur les calculs semi-empiriques de l'état fondamental des molécules et de leurs niveaux d'excitation, sur les possibilités de désactiver des molécules électroniquement excitées, de même que des travaux sur l'électrochimie.


Oeuvres
Einführung in die physikalische Chemie, 5 vol., 1975
Bibliographie
Helvetica Chimica Acta, 61, 1978, 30-37 (avec liste des œuvres)
– C.H. Eugster, «150 Jahre Chemie an der Universität Zürich», in Chimia, 37, 1983, 194-237

Auteur(e): Hans-Jürgen Hansen / DVU