No 1

Kohlschütter, Volkmar

naissance 29.8.1874 à Forchheim (Saxe), décès 10.9.1938 à Berne, prot., Allemand. Fils de Johannes, pasteur, et d'Anna Wilkens. ∞ 1901 Johanna Schumann, de Meissen (Saxe). Etudes de chimie à Fribourg-en-Brisgau, Leipzig et Munich. Doctorat chez Karl Andreas Hofmann (1899) et habilitation à Munich (1902). Après des séjours à Strasbourg et Stockholm, K. accepta un appel de l'université de Berne comme professeur ordinaire de chimie minérale, analytique et technique, et y dirigea l'institut de chimie dès 1932. Il déclina des appels ultérieurs de l'Allemagne. K., avec son élève Walter Feitknecht, est considéré comme le fondateur de la chimie suisse des solides. Dans son œuvre majeure Die Erscheinungsformen der Materie (1917), il explora la constitution de composés inorganiques, surtout de substances dispersées. Il découvrit la localisation des réactions de solides et la définit pour la première fois en 1918 par le terme de topochimie.


Bibliographie
– Poggendorff, Hwb., 7a, partie 2, 857
Helvetica Chimica Acta, 22, 1939, 1059-1088 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Rudolf Giovanoli / EVU