Scheuren

Comm. BE, distr. de Nidau, arrondissement administratif de Bienne, située sur la rive droite du canal de Nidau-Büren et sur l'ancien cours de la Thielle, qui délimite son territoire. 1398 Schüren. 60 hab. en 1764, 168 en 1850, 282 en 1900, 289 en 1950, 421 en 2000. Les comtes de Neuchâtel-Nidau, qui détenaient la seigneurie foncière et justicière de S., la cédèrent probablement en 1255 à l'abbaye de Gottstatt, leur couvent familial. A la fin du XIVe s., le village passa à Berne et forma, avec Orpund et Zihlwil, la juridiction de S. dans le bailliage de Nidau. En 1798, il fut attribué au district de Büren et en 1803 au bailliage (Oberamt) de Nidau. S. releva de la paroisse de Büttenberg, puis fut rattaché à la nouvelle paroisse de Gottstatt à la Réforme. Le village, qui vivait de la culture des céréales et de la pêche, souffrit des inondations de la Thielle, dont les eaux au parcours méandreux étaient retenues par l'Aar. Il fallut attendre le détournement du cours de cette dernière dans le lac de Bienne et la construction du canal de Nidau-Büren (1868-1875) pour que la plaine cesse de se transformer en marécage et que de nouvelles terres cultivables puissent être exploitées. Un remaniement parcellaire fut effectué dans les années 1970. Un pont remplaça en 1925 l'ancien bac menant à Gottstatt (comm. Orpund). Malgré l'influence de Bienne, S. conserva son agriculture et ses activités industrielles et artisanales (fabrique d'emballage et de cartonnage). Construit en 1970, le centre de tennis fut le deuxième créé en Suisse.


Bibliographie
– P. Aeschbacher, Stadt und Landvogtei Nidau von den Anfängen bis ins 16. Jahrhundert, 1929
– Th. Hurschler, Bauinventar der Gemeinde Scheuren, 2009

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / MBA