Tadjikistan

 © 2010 DHS et Kohli cartographie, Berne.<br>
© 2017 DHS

Pays d'Asie centrale ayant accédé à l'indépendance en 1991, avec la chute de l'URSS, le T. a été reconnu par la Suisse la même année. Les relations diplomatiques sont d'abord gérées par l'ambassade suisse à Moscou, puis par celles de Tachkent (1994-2008) et d'Astana (dès 2009). Le T. a ouvert une mission diplomatique auprès des Nations unies à Genève en 2007 et accrédite un ambassadeur à Berne dès 2011. En 2010, trente-neuf Suisses étaient inscrits auprès du bureau de coordination de la Direction du développement et de la coopération (DDC) à Douchanbé qui, depuis 2001, assume aussi les tâches consulaires; la même année, trente et un Tadjiks vivaient dans la Confédération. Depuis 1992, le T. fait partie du groupe de pays (sept en 2011) représentés par la Suisse au conseil d'administration du Fonds monétaire international. Etant la plus pauvre des anciennes républiques soviétiques, le T. bénéficie d'une aide prioritaire au développement, surtout par le biais de la DDC et du seco. La Suisse achète au T. surtout des textiles (notamment par l'entreprise Paul Reinhart SA de Winterthour) et de l'aluminium. Des accords bilatéraux ont été signés: coopération technique, financière, économique et commerciale et aide humanitaire (1997, 1999, 2003, 2009, 2011), assistance dans le domaine hydraulique (2000, 2004, 2008 et 2011), promotion et protection réciproque des investissements (2009), double imposition (2010).


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE

Auteur(e): Marc Perrenoud