Turkménistan

 © 2010 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

Pays d'Asie centrale, le T., qui a déclaré son indépendance après la dissolution de l'URSS en 1991, a été reconnu par la Suisse la même année. L'ambassade de Suisse à Moscou (jusqu'en 2008), puis celle de Bakou gèrent les relations bilatérales qui restent limitées. En 2011, le T. a ouvert à Genève une représentation auprès des organisations internationales, chargée également des relations avec la Suisse où résident une vingtaine de Turkmènes. Dès 1992, le T. fait partie du groupe de pays (sept en 2011) représentés par la Suisse au conseil d'administration du Fonds monétaire international. Cette coopération implique des entretiens bilatéraux entre les autorités financières et monétaires. La BNS a soutenu le T. dans sa réforme monétaire de 2009. Quatorze entreprises suisses étaient établies au T. en 2011; elles étaient actives dans le textile, le gaz et le pétrole, l'alimentaire, l'agriculture et la pharmacie. En 2008, un accord de promotion et de protection réciproque des investissements a été conclu. Des négociations se poursuivent pour conclure d'autres traités. Les échanges commerciaux restent limités: la Suisse importe surtout des textiles et exporte des machines, des produits chimiques et pharmaceutiques (21 millions de francs en 2011). Le T. bénéficie du programme régional pour l'Asie centrale d'aide au développement de la DDC et du seco.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE

Auteur(e): Marc Perrenoud