No 1

Rohner, Beatrice

naissance 24.4.1876 à Bâle, décès 9.2.1947 à Wüstenrot (Wurtemberg), prot., de Schneisingen. Fille de Siegfried, épicier, et de Maria Magdalena Thoma. Célibataire. Ecole normale à Bâle. Préceptrice à Paris. R. entra en 1899 dans une organisation allemande caritative en faveur des Arméniens victimes des pogromes de 1895-1896 (Deutscher Hülfsbund für christliches Liebeswerk im Orient). Institutrice et directrice d'un orphelinat à Maraş en Anatolie centrale, elle s'occupa d'orphelins arméniens à Alep et mit sur pied un service de messagerie jusque dans les camps de concentration de Deir ez-Zor en 1916. Lorsque, en mars 1917, les autorités déportèrent ses orphelins, R. s'effondra. Après une longue convalescence, elle occupa son temps entre l'exégèse biblique et un travail de secrétaire de voyage de l'Association de prière des missionnaires allemandes. R. dirigea dès 1932 un centre d'accueil évangélique à Wüstenrot et rapporta ses expériences dans de nombreux écrits.


Bibliographie
Gedenkschrift für Schwester Beatrice Rohner, 1947
– H. Kaiser, At the Crossroads of Der Zor, 2001, 36-71
– H.-L. Kieser, «La missionnaire Béatrice Rohner face au génocide des Arméniens», in La résistance aux génocides, éd. J. Sémelin et al., 2008, 383-398

Auteur(e): Hans-Lukas Kieser / EVU