No 13

Favre, Léopold

naissance 24.12.1846 à Genève, décès 4.4.1922 à Genève, prot., de Genève. Fils d'Alphonse ( -> 2). Neveu d'Edmond ( -> 5), cousin de William ( -> 19). ∞ 1873 Louise Micheli (décès1875). Etudes de littérature à l'université de Genève, puis d'indianisme à celles de Paris, Londres et Göttingen. Sa fortune permit à F. de se consacrer aux activités qui l'intéressaient: lieutenant-colonel d'infanterie, membre des conseils d'administration du Journal de Genève et du conservatoire, éditeur, traducteur et ami des arts. Sa maison de maître de la rue des Granges à Genève accueillait des artistes et des hôtes du monde entier. F. est connu notamment pour son engagement en faveur des Arméniens, dont le sort le préoccupa dans la seconde partie de sa vie. Il fut la figure de proue du large mouvement proarménien en Suisse, fondé en 1896, inspiré d'un mélange de patriotisme, d'internationalisme et de philanthropie chrétienne. Membre du comité, puis président en 1918, de la Conférence des comités suisses de secours aux Arméniens, il soutint financièrement le mouvement et se rendit à plusieurs reprises à Istanbul et dans la partie turque de l'Arménie d'alors. Il plaida dans le comité de 1915 en faveur des survivants du génocide. Président d'honneur de la Ligue internationale philarménienne, fondée à Genève en 1920.


Bibliographie
Léopold Favre, 1946-1922, 1923, 71-229
– K. Meyer, L'Arménie et la Suisse, [1986] (all. 1974)
– H.-L. Kieser, éd., Die armenische Frage und die Schweiz, 1999

Auteur(e): Hans-Lukas Kieser / ME