07/02/2011 | communication | PDF | imprimer

Safnern

Comm. BE, distr. de Nidau, arrondissement administratif de Bienne. Le village est situé au pied du Büttenberg, côté sud, sur la rive gauche du canal de Nidau-Büren et des anciens cours de la Thielle et de l'Aar. 1251 Savenieres, ancien nom franç. Savagnier. 255 hab. en 1764, 504 en 1850, 605 en 1900, 712 en 1950, 1779 en 2000. Vestiges d'habitat gallo-romain à la Moosmühle. Au Moyen Age, le territoire communal comprenait, outre S., plusieurs villages désertés depuis lors: Büttenberg, le château fort du Schlösslihubel et Stadholz (dit aussi Stadowe), disparu après la fondation de l'abbaye de Gottstatt. Parmi les propriétaires fonciers figuraient les comtes de Neuchâtel-Nidau, qui favorisèrent Gottstatt de leurs libéralités (notamment parts dans deux moulins). A la fin du XIVe s., S. passa à Berne avec Nidau et constitua dès lors une juridiction du bailliage de Nidau. En 1798 (République helvétique), la commune fut rattachée au district de Büren, en 1803 au bailliage (Oberamt) de Nidau. Sur le plan ecclésiastique, S. fit partie jusqu'à la Réforme de la paroisse de Büttenberg, puis de celle, nouvellement créée, de Gottstatt. Gros village assolé, comptant une cinquantaine de maisons en 1783, vivant de la céréaliculture et de la pêche, S. eut à lutter contre les crues de la Thielle et de l'Aar (dernière correction de la Thielle en 1847-1848). La progression des marais dans la zone de l'embouchure de l'Aar ne fut enrayée que par la correction des eaux du Jura de 1868 à 1875 (déviation de l'Aar vers le lac de Bienne et construction du canal de Nidau-Büren); la frontière communale suit encore l'ancien cours de la Thielle et de l'Aar. Au XXe s., S. se tourna de plus en plus vers la place industrielle biennoise et connut, dès les années 1950, une forte croissance démographique qui eut pour effet la construction de nombreuses villas. La ligne de chemin de fer Bienne-Meinisberg, avec arrêt à S., fut en service de 1913 à 1923 et de 1926 à 1940; elle fut remplacée par des autobus. En 2000, malgré la présence de plusieurs entreprises artisanales et industrielles (dont une usine de béton), trois quarts des personnes actives travaillaient à l'extérieur de la commune, à Bienne principalement. En 2005, le secteur secondaire offrait 60% des emplois dans la commune, les services 28%. La réserve naturelle du Häftli, dans un ancien méandre, s'étend sur les territoires de S., Büren et Meinisberg.


Bibliographie
– P. Aeschbacher, Stadt und Landvogtei Nidau von den Anfängen bis ins 16. Jahrhundert, 1929
– P. Jenni, Aus der Geschichte der Dorfschule Safnern, 1965
– Z. Caviezel, Bauinventar der Gemeinde Safnern, 2004
MAH BE Land, 3, 2005, 174-182

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / LA