Patrie suisse, La

Revue illustrée dont le premier numéro sortit de presse le 4 octobre 1893 à Genève; bimensuelle jusqu'en 1927, puis hebdomadaire, elle fut imprimée entre autres par Atar et éditée notamment par l'Américain George W. Brooke (1861-1939) et le journaliste jurassien Paul Wisard (1870-1911). Revue politiquement et confessionnellement neutre, La Patrie suisse se consacrait presque exclusivement aux sujets nationaux, mettant l'accent sur la politique intérieure, l'armée, la nature, le sport (alpinisme, sports d'hiver, aviation), les fêtes patriotiques, les Suisses à l'étranger ou les arts. La revue offrait aussi ses colonnes à des écrivains (après 1932, on y lut notamment Léon Savary ou Emmanuel Buenzod). L'abondance de l'illustration, les nécrologies en font une source intéressante. En 1927, la revue augmenta son format et son nombre de pages, douze à l'origine. La concurrence de nouveaux illustrés traitant de l'actualité internationale fit baisser le nombre des abonnés. En 1930, La Patrie suisse fut achetée par Gottlieb Meyer, ce qui la sauva pour quelques décennies. Elle fut absorbée en mai 1962 par La Femme d'aujourd'hui, journal également publié par les éditions Meyer.


Bibliographie
– Blaser, Bibl., 761
La Patrie suisse, 2.10.1943 (no spécial)

Auteur(e): La rédaction