Bâle, paix de (1795)

On appelle paix de Bâle trois traités conclus par la France en 1795: avec la Prusse le 5 avril, avec l'Espagne le 22 juillet et avec le landgrave de Hesse-Cassel le 28 août (Etats représentés par François de Barthélemy, Karl August von Hardenberg, Domingo d'Yriarte, Friedrich Sigismund Waitz von Eschen). La Prusse et l'Espagne, deux des principaux adversaires de la République française, se retiraient de la première guerre de coalition et la France révolutionnaire était reconnue comme grande puissance. La Prusse abandonnait ses possessions sur la rive gauche du Rhin, mais obtenait dans un article secret la promesse d'un dédommagement sur la rive droite au cas où la rive gauche serait définitivement attribuée à la France dans une paix générale (congrès de Rastatt, Recès de la Diète impériale). Pierre Ochs, chancelier de Bâle, eut une grande part, comme médiateur, dans la conclusion du traité entre la France et la Prusse.


Bibliographie
– Ch. Simon, éd., Basler Frieden 1795, 1995

Auteur(e): Marco Jorio / PM