No 2

Denzler, Louis

naissance 13.9.1806 à Zurich, décès 18.6.1880 à Genève, prot., de Zurich. Fils de Louis, orfèvre. ∞ 1851 Constance Meunier, veuve d'Edouard Bovet. A l'état-major fédéral de 1835 à 1848. Chef de l'artillerie du canton de Zurich en 1840; colonel fédéral d'artillerie en 1848; instructeur fédéral en chef de l'artillerie (1850-1859). D. s'installe à Fleurier en 1851. Cofondateur en 1853 de L'Indépendant, organe des républicains dissidents. Promoteur et administrateur du chemin de fer Franco-Suisse dès 1855. Il commande les milices cantonales neuchâteloises, puis la brigade fédérale d'occupation lors du coup d'Etat royaliste de 1856. Député radical au Grand Conseil neuchâtelois en 1856; membre de la Constituante de 1858. Conseiller d'Etat, chef du Département militaire (1859-1864). Conseiller aux Etats (1856-1857, 1860-1865). Commissaire des guerres de la Confédération (1867-1876).


Bibliographie
– A. Schnegg, «Denzler et Napoléon III», in MN, 1957, 189-222
– Gruner, L'Assemblée, 1, 893-894

Auteur(e): Eric-André Klauser