No 2

Fritz [-Niggli], Hedi

naissance 22.10.1921 à Zurich, décès 31.5.2005 à Zurich, prot., de Brunnadern. Fille de Paul Niggli et d'Hedwig Dübendorfer. Sœur d'Ernst Niggli. ∞ Eugen F., commerçant. Etudes de médecine et de biologie à l'université de Zurich, doctorat en 1946, habilitation en 1952. F. dirigea le laboratoire de radiobiologie (1950), devenu institut de la faculté de médecine en 1958. Professeur titulaire de radiobiologie (1958), première femme professeur extraordinaire (1963), puis ordinaire (1970-1989) à la faculté de médecine de l'université de Zurich. Ses recherches portèrent sur la génétique, le cancer, les dangers de la radioactivité et la protection contre les radiations. Auteur de plus de 250 publications, dont quatre manuels et un roman policier. F. fonda en 1964 la Société suisse de radiobiologie (présidente jusqu'en 1968). Membre de la Leopoldina, académie allemande des sciences naturelles (1965), présidente de la Société européenne de radiobiologie (1968 et 1984), première femme à entrer au Conseil suisse de la science (1969). Prix de littérature de la Ville de Zurich pour ses articles parus dans la NZZ (1967) et médaille Hanns Langendorff (1992).


Oeuvres
Strahlenbiologie, 1959
Biologische Gefahren bei der friedlichen Nutzung der Atomenergie, 1972
Strahlengefährdung/Strahlenschutz, 1975 (41997)
Biomedizinische Grundlagen zu den möglichen gesundheitlichen Risiken des Schweizers nach Tschernobyl, 1986
Bibliographie
– C. Streffer, «Frau Prof. Dr. phil. Hedi Fritz», in Strahlentherapie und Onkologie, 172, 1996, 637-638

Auteur(e): Verena E. Müller / FP