No 1

Formey, Jean Henri Samuel

naissance 31.5.1711 à Berlin, décès 8.3.1797 à Berlin, prot., de Dompierre-sur-Morvre (Champagne). Fils de Jean, réfugié huguenot. ∞ 1) 1734 Suzanne Bonnafous, 2) 1744 Elizabeth Camont d'Ausin. Etudes au collège français de Berlin (1720-1727). Pasteur à l'Eglise française de Berlin-Friedrichstadt, dès 1737 professeur de philosophie au collège français. Membre de l'Académie royale des sciences de Berlin (1744; secrétaire perpétuel, 1748-1797) et directeur de la classe de philosophie (1788-1797). Polygraphe, ennemi des libres penseurs, F. est connu comme vulgarisateur de la philosophie de Christian Wolff et de l'œuvre de Rousseau en Allemagne. Il collabora aux Encyclopédies de Paris et d'Yverdon. D'une activité journalistique prodigieuse, il fut en relation constante avec savants, pasteurs, précepteurs et gouvernantes suisses, plus de 150 d'après sa correspondance conservée à Berlin et à Cracovie (plus de 17 000 lettres): Genevois, Bâlois, Vaudois, Neuchâtelois et ressortissants de l'évêché de Bâle; à l'étranger Suisses de Berlin, Genevois de la cour du Danemark et les Euler à Saint-Pétersbourg.


Sources imprimées
– J. Häseler, éd., La correspondance de Jean Henri Samuel Formey (1711-1797), 2003
Bibliographie
– C. Donato, «Jean Henri Samuel Formey's Contribution to the Encyclopédie d'Yverdon», in Schweizer im Berlin des 18. Jahrhunderts, éd. M. Fontius, H. Holzhey, 1996, 87-98
– M. Fontius, «Der Akademiesekretär und die Schweizer», in Schweizer im Berlin des 18. Jahrhunderts, éd. M. Fontius, H. Holzhey, 1996, 285-303
– A. Bandelier, «Sur la correspondance de Jean-Henri-Samuel Formey», in Penser par lettre, 1998, 205-221

Auteur(e): André Bandelier