No 1

Henninger, Joseph

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 12.5.1906 à Wiesbaden, décès 4.5.1991 à Sankt Augustin (Rhénanie du Nord-Westphalie), cath., Allemand, de Posieux (1952). Fils de Martin et de Pauline Dickmann. Etudes de théologie et de philosophie à Rome, doctorat dans les deux disciplines, puis études d'ethnologie et d'orientalisme à Vienne, doctorat. H. se spécialisa dans la recherche sur les peuples et cultures chamito-sémitiques, en particulier le rapport entre famille et religion. En 1944, il obtint son habilitation à l'université de Fribourg avec une thèse sur le sacrifice dans les cultures antiques du Sud arabe (Das Opfer in den altsüdarabischen Hochkulturen). Privat-docent, professeur extraordinaire, puis titulaire à la faculté de philosophie de l'université de Fribourg (1945-1976) et chargé de cours à l'université de Bonn (1964-1972). Membre de l'institut Anthropos, transféré en 1962 de Posieux à Sankt Augustin, et éditeur de sa revue d'ethnologie Anthropos. H. jouissait d'un renom international dans son domaine. Membre de la Société du Verbe Divin (missionnaires de Steyl).


Oeuvres
Arabica sacra, 1981
Arabica varia, 1989
Bibliographie
– Al-Bahit, Festschrift Joseph Henninger zum 70. Geburtstag am 12. Mai 1976, 1976

Auteur(e): Hugo Huber / ME