No 108

Meyer, Kurt Heinrich

naissance 29.9.1883 à Dorpat (auj. Tartu, Estonie), décès 14.4.1952 à Menton, prot., Allemand, de Genève (1944). Fils de Hans Horst, pharmacologue, et de Doris Boehm. ∞ 1922 Gertrude Hellwig. Etudes de médecine et de chimie à Marbourg et Leipzig (doctorat en 1907). M. continua ses recherches notamment à Londres et à Munich où il fut privat-docent (1911), puis professeur extraordinaire (1917). Officier sur le front Ouest pendant la Première Guerre mondiale, M. fut envoyé à l'Institut Fritz Haber à Berlin-Dahlem pour travailler à la mise au point d'armes chimiques (1917-1918). Directeur de recherche à la Badische Anilin und Soda Fabrik (1921), puis membre du conseil de direction de IG Farben (1926). Professeur ordinaire de chimie organique et inorganique à Genève (1932-1952). Pionnier dans l'étude des composés organiques naturels de haut poids moléculaire (amidon, cellulose, caoutchouc etc.), M. acquit une forte réputation dans ce domaine. En plus d'enzymes purifiés, il fut parmi les premiers à utiliser pour ces études la diffraction aux rayons X et la microscopie électronique. Membre de l'Académie bavaroise des sciences et Honorary Fellow de l'Académie indienne des sciences.


Bibliographie
– H. Hopff, «Kurt H. Meyer 1882-1952», in Chemische Berichte, 92, 1959, CXXI-CXXXVI (avec liste des œuvres)
DSB, 9, 354
NDB, 17, 319-320

Auteur(e): Armand Buchs