29/04/2003 | communication | PDF | imprimer | 
No 2

Fribourg, Jean de

naissance 26.5.1396 à Neuchâtel, décès 19.2.1458 à Neuchâtel. Fils de Conrad ( -> 1). ∞ entre 1416 et 1419 Marie de Chalon, fille de Jean et de Marie des Baux. Par son mariage avec la sœur de son suzerain, Louis prince d'Orange, F. fera une carrière marquante au service des ducs de Bourgogne. En 1419, il est emprisonné à Montereau (Ile-de-France) avec l'escorte du duc, lors de l'assassinat de Jean sans Peur. A la mort de son père (1424), il devient comte de Neuchâtel. Membre de la maison du duc Philippe le Bon, il est conseiller et gouverneur général; il représente aussi les intérêts des Bernois à la cour de Bourgogne. Chevalier en 1430, maréchal de Bourgogne en 1440, F. lutte avec succès contre les troupes d'Ecorcheurs dévastant ce pays. En 1442, à Besançon, il joue un rôle dans l'entrevue entre le duc de Bourgogne et le roi des Romains, futur empereur Frédéric III. En 1443, F. abandonne sa charge de maréchal, mais reprend néanmoins les armes pour les Bernois contre l'Autriche et fait la paix conjointement avec eux au congrès de Constance en 1446. En 1447, il est arbitre dans le conflit qui oppose Guillaume d'Avenches, avoyer de Fribourg, au duc de Savoie. Un des actes les plus décisifs de son règne est le renouvellement des franchises de Neuchâtel le 12 février 1455. Il désigne comme successeur et héritier son cousin Rodolphe de Hochberg.


Bibliographie
– J. Lozeron, «La jeunesse de Jean de Fribourg à la cour de Neuchâtel», in MN, 1943, 4
– J. Lozeron, «Jean de Fribourg et Marie de Chalon, leurs enfants et leur héritier», in MN, 1946, 42, 82

Auteur(e): Anne Jeanneret-de Rougemont