22/05/2007 | communication | PDF | imprimer
No 1

Fribourg, Conrad de

naissance 1372 (ou début 1373), décès 16.4.1424 à Neuchâtel. Fils d'Egon de Fürstenberg, comte de Fribourg-en-Brisgau, et de Varenne de Neuchâtel. Petit-fils de Louis de Neuchâtel. ∞ 1) 1390 Marie de Vergy, fille de Jean, sénéchal de Bourgogne, et de Jeanne de Chalon, 2) entre 1415 et 1418 Alix des Baux, veuve d'Odon de Thoire-Villars. Orphelin dès 1385, F. est élevé à la cour de Neuchâtel par sa tante Isabelle de Neuchâtelà laquelle il succède en 1395. Premier comte d'une famille étrangère, son règne agité est marqué par de nombreux conflits avec ses sujets. En 1400, F. et sa femme établissent un conseil chargé du gouvernement et de la surveillance des receveurs, particulièrement lorsque F. est en Terre sainte (1404). En 1406, le comte et les bourgeois de Neuchâtel concluent séparément un traité de combourgeoisie avec Berne, établissant cette dernière comme arbitre. La même année, F. oblige le seigneur de Valangin, Guillaume d'Aarberg, à lui prêter hommage. En 1415, le comte participe au concile de Constance. Son règne est caractérisé par la séparation du pouvoir judiciaire et du pouvoir politique: le premier sera détenu par le tribunal du maire de Neuchâtel, tandis que la cour du comte ne fonctionnera plus que sur appel.


Bibliographie
– J. Lozeron, «Les derniers jours de Conrad de Fribourg», in MN, 1940, 117-119

Auteur(e): Anne Jeanneret-de Rougemont