29/09/2010 | communication | PDF | imprimer

Merzligen

Comm. BE, distr. de Nidau, sur les hauteurs entre lac de Bienne et Seeland, comprenant le village de M. et une partie du hameau de Sankt Niklaus (le reste appartient à la commune de Bellmund). 1278 Merzelingen. 97 hab. en 1794, 198 en 1850, 210 en 1900, 230 en 1950, 411 en 2000. Voie romaine au lieudit Kühmatt. Au bas Moyen Age, les comtes de Kibourg, ceux de Neuchâtel-Nidau, l'abbaye de Frienisberg et le prieuré de l'île Saint-Pierre figurent parmi les propriétaires fonciers. Passée en 1398 à Berne avec l'Inselgau, la juridiction de M. fut attribuée au quartier de Hermrigen dans le bailliage de Nidau. Le village fait partie de la vaste paroisse de Bürglen (secteur de Worben depuis 1947); il tenta en vain de fonder son propre temple (1674) ou de se rattacher à Kappelen (1724, 1776, 1932). Une chapelle et un ermitage (cité en 1480) se trouvaient avant la Réforme à Sankt Niklaus, sur la route Berne-Aarberg-Bienne. M. pratiquait la céréaliculture selon le système de l'assolement et avait des droits d'usage dans les Länggraben, terrains marécageux que la correction des eaux du Jura (1868-1891) rendit cultivables (remaniement parcellaire en 1978-1980). En 2000, près de quatre cinquièmes de la population active travaillaient hors de la commune. Depuis 1971, il existe un groupement scolaire (degré primaire) avec Hermrigen.


Bibliographie
– P. Aeschbacher, Stadt und Landvogtei Nidau von den Anfängen bis ins 16. Jahrhundert, 1929
– U. Schneeberger, Bauinventar der Gemeinde Merzligen, 2000
Merzligen früher und heute, 2006

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / OME