Biochimie

La biochimie explore les réactions moléculaires qui permettent le maintien de l'état vivant. Elle comprend de nombreuses branches, comme la biologie moléculaire, l'immunologie et la neurobiologie, qui relèvent aussi de domaines voisins, telles la Microbiologie et la biologie cellulaire. Il s'agit donc d'une discipline centrale, aux limites un peu floues, de la Biologie moderne.

En Suisse, la biochimie est issue de la Chimie physiologique professée dans les facultés de médecine. Après la Deuxième Guerre mondiale, elle est aussi enseignée dans les facultés de sciences; les deux écoles polytechniques et toutes les universités (sauf celles de Saint-Gall, de Lucerne et du Tessin) lui ont dédié un institut.

La recherche biochimique suisse est internationalement reconnue. Pionniers en ce domaine, Paul Karrer et Leopold Ruzicka ont reçu le prix Nobel de chimie en 1937 et 1939. Le Nobel de médecine est allé en 1978 à Werner Arber et à deux collègues américains pour leurs recherches sur les enzymes de restriction, qui ont permis le développement de la biologie moléculaire et du génie génétique. En 1984, il a été partagé entre un immunologue danois enseignant à Bâle, Niels Kaj Jerne, et des savants britanniques et argentins: leurs découvertes, fondamentales pour plusieurs branches de la biologie et de la médecine, ont ouvert des perspectives dans la lutte contre le cancer. Le même prix a couronné en 1996 Rolf Martin Zinkernagel et l'Australien Peter Doherty pour leurs travaux dans le domaine de l'immunologie expérimentale.

Le Nobel de médecine a récompensé aussi des biochimistes étrangers d'origine suisse: Daniel Bovet en 1957 et Edmond H. Fischer en 1992 qui, en étudiant la phosphorylation, ont fait progresser les connaissances sur la biosynthèse et la dégradation du glycogène, le développement embryonnaire et la cancérogenèse. De nombreux scientifiques mènent des recherches appliquées en biochimie, en particulier dans l'industrie pharmaceutique et agro-alimentaire. Ils contribuent à donner une forte position à l'Industrie chimique suisse.


Bibliographie
– C. Picco, Das Biochemische Institut der Universität Zürich 1931-1981, 1981
Hochschulgeschichte Berns 1528-1984, 1984, 746
– G. Kreis, Die Universität Basel 1960-1985, 1986, 110-113
– M. Marcacci, Hist. de l'Université de Genève 1559-1986, 1987, 225
Hist. de l'Université de Fribourg Suisse, 1889-1989, 2, 1991, 825-829
– M. Teich, A Documentary History of Biochemistry 1770-1940, 1992

Auteur(e): Kaspar Heinrich Winterhalter / PM