17/09/2010 | communication | PDF | imprimer

Ipsach

Comm. BE, distr. de Nidau et comm. bourgeoise, relevant de la paroisse de Nidau (cure d'I.). Le village se trouve sur la rive droite du lac de Bienne. 1265-1266 Ipzacho. 102 hab. en 1764, 197 en 1850, 238 en 1900, 395 en 1950, 1480 en 1970, 3266 en 2000. Nombreux vestiges du Néolithique, de l'âge du Bronze et de Hallstatt dans l'ancienne tourbière. Habitat romain dans la zone d'Oberdorf-Buchseefeld, avec une route traversant la tourbière d'I. en direction de Petinesca. Au bas Moyen Age, les localités d'I. et de Wiler faisaient partie de l'Inselgau, dépendant de la seigneurie de Nidau; d'autres seigneurs étaient également possessionnés à cet endroit, de même que le monastère de Saint-Alban à Bâle. En 1335, le chevalier Cuno von Sutz vendit ses biens aux comtes de Neuchâtel-Nidau. Par leurs héritiers, I. et Wiler revinrent à Fribourg en 1382 puis à Berne en 1398, et furent rattachés au quartier de Bellmund du bailliage de Nidau. Wiler, situé dans le triangle I.-Bellmund-Sutz, n'est plus mentionné que comme ferme en 1551, avant d'être complètement abandonné. I., qui pratiquait l'assolement triennal, vivait de la céréaliculture, de la pêche et d'un peu de viticulture. Avec l'abaissement du niveau du lac consécutif à la correction des eaux du Jura (1868-1891), une bande de terrain marécageux devint terre arable. En raison de sa position favorable sur des axes de communication, à proximité de Bienne et de Nidau, tels que la route du lac Bienne-Neuchâtel (agrandie en 1874), la ligne de train Bienne-Täuffelen-Ins (mise en service en 1916, stations actuelles de I.-Dorf et Herdi), et la ligne de bus Bienne-Aarberg, I. attire de nouveaux habitants depuis les années 1950 et 1960. La commune, devenue une agglomération suburbaine, a développé au cours des années 1980 ses infrastructures, en construisant notamment un centre communal, une église et des installations sportives. La cure d'I., qui dessert également Port et Bellmund, fut constituée en 1989. La population active et les écoliers du village se déplacent essentiellement à Nidau et à Bienne.


Bibliographie
– P. Aeschbacher, Stadt und Landvogtei Nidau von den Anfängen bis ins 16. Jahrhundert, 1929
Ipsacher Chronik, 2001
– J. Mathez, Bauinventar der Gemeinde Ipsach, 2003

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / ABI