23/01/2006 | communication | PDF | imprimer | 
No 1

Disler, Martin

naissance 1.3.1949 à Seewen (SO), décès 27.8.1996 à Genève, cath., de Hasle (LU). Fils de Fritz et de Lilly, couple de jardiniers. ∞ 1) Agnes Barmettler, 2) Irene Grundel. Elève de l'internat de Stans de 1961 à 1968 (exclusion), puis aide-soignant. Artiste autodidacte, D. ouvrit un premier atelier en 1969 à Soleure. Il vécut à Olten en 1970 et à Dulliken en 1971-1978, tout en faisant de nombreux séjours à Paris, en Italie et aux Etats-Unis. En 1978, il détruisit une grande partie de son œuvre et s'installa à Zurich. Travaillant entre 1981 et 1988 à Zurich, New York, Harlingen (Pays-Bas), Amsterdam, Paris, Milan et Samedan, il vécut ensuite aux Planchettes, à Lugano, à Vienne et aux Pays-Bas. Parmi ses nombreuses expositions, citons celles du Musée Rath à Genève (1972), de la Kunsthalle de Bâle (Invasion durch eine falsche Sprache, 1980), qui lui valut une réputation internationale, et de la documenta 7 de Kassel (1982). Dans les années 1970, D. s'adonnait surtout au dessin et à des travaux graphiques. Après 1978, il eut une abondante production d'eaux-fortes, de lithographies, de gravures sur bois et sur lino, de monotypes. Dès 1978, il peignit en outre des toiles expressionnistes de format parfois monumental. Après 1985, il se voua davantage à la sculpture (plâtre, bronze, terre cuite, techniques mixtes). Son œuvre artistique s'accompagne de diverses publications littéraires. D. passe pour un représentant éminent du mouvement des "Nouveaux fauves", bien qu'il ne se soit jamais désigné lui-même comme tel. Il a reçu de nombreuses distinctions.


Fonds d'archives
– Institut suisse pour l'étude de l'art, Zurich
Bibliographie
– K. Oberhuber, M.-L. Sternath-Schuppanz, éd., Martin Disler: "Museum of Desire", 1991 (avec bibliogr.)
DBAS, 268-270

Auteur(e): André Kamber / WW