No 2

Odier, Charles

naissance 24.7.1886 à Genève, décès 28.7.1954 à Lausanne, prot., de Genève. Fils de Jaques Marc, négociant en quincaillerie, et d'Anne Henriette Jeanne Marie Portner. ∞ 1) Hélène Renata Mechling, fille d'Emile, pharmacien, 2) 1921 Hélène Edmée Galissard de Marignac, fille de François, médecin (divorce), 3) Ilsée Loebel, fille de Charles-Edouard. Etudes de médecine à Genève, puis séjours à Paris et Vienne, doctorat à Genève (1911). O. fit quelques stages (1912-1913), puis se spécialisa en psychiatrie (1913-1915) à l'asile de Bel-Air à Genève, à Villejuif et à la Salpêtrière à Paris. De retour à Genève en 1918, il s'installa comme généraliste. Après une formation en psychanalyse aux Pays-Bas, puis à Berlin avec Franz Alexander, il se consacra entièrement à cette discipline dès 1929 à Paris. En 1939, il revint en Suisse romande où il fut l'un des premiers à exercer sa spécialité. Son œuvre importante contribua à la diffusion de la pensée psychanalytique, notamment en France. Vice-président (1931-1933) et président (1938) de la Société psychanalytique de Paris.


Oeuvres
L'angoisse et la pensée magique, 1948
Bibliographie
– J.-A. Flammer, «Charles Odier (1886-1954)», in Portraits de psychiatres romands, dir. Ch. Müller, 1995, 103-157

Auteur(e): Roger Mayer