Gudden, Bernhard von

naissance 7.6.1824 à Clèves (Rhin inférieur), décès 13.6.1886 à Berg (Bavière), cath. Fils de Johannes, propriétaire terrien et brasseur. ∞ 1855 Clarissa Voigt. Ecoles à Clèves, études de médecine dès 1844 aux universités de Bonn, Berlin et Halle, où G. soutint sa thèse en 1848. Médecin assistant dans les hôpitaux psychiatriques de Siegburg et Illenau en Prusse (1849-1855), puis directeur de l'asile d'aliénés de Werneck (Bavière). Dès 1869, il fut professeur de psychiatrie à l'université de Zurich et premier directeur de la clinique psychiatrique du Burghölzli. Professeur à l'université de Munich et directeur de l'hôpital d'aliénés du district de Haute-Bavière à partir de 1872. Anobli en 1874. G. se noya dans le lac de Starnberg avec Louis II de Bavière, dont il était le psychiatre. Grâce à la méthode d'expérimentation animale de "dégénération secondaire" des structures centrales qui porte son nom, il mit notamment en évidence les liaisons thalamo-corticales. Ce procédé fut développé ensuite par ses disciples suisses Auguste Forel et Constantin von Monakow.


Bibliographie
NDB, 7, 249
– E.H. Ackerknecht, «Gudden, Huguenin, Hitzig. Hirnpsychiatrie im Burghölzli 1865-1879», in Gesnerus, 35, 1978, 66-78
– W. Gudden, Bernhard von Gudden, 1987

Auteur(e): Caroline Jagella Denoth / ABI