No 1

Osada, Arata

naissance 1.2.1887 Suwa (préfecture de Nagano, Japon), décès 18.4.1961 à Hiroshima. Fils de Gorôsaku, agriculteur, et de Shika, institutrice primaire. Ecole supérieure de pédagogie de Hiroshima (dès 1906), études de pédagogie à l'université de Kyoto (dès 1912). Assistant du président du conseil impérial d'éducation, Sawayanagi Masatarô (1915). En 1917, O. participa à une expérience pédagogique mettant en œuvre l'esprit de Johann Heinrich Pestalozzi à l'école primaire Seijô fondée par Sawayanagi à Tokyo. Professeur à l'université de Hiroshima (1920-1953, recteur de 1945 à 1953). Voyages d'étude en Occident, surtout en Allemagne et en Suisse (1921-1922 et 1928). Au Japon, O. s'opposa à l'esprit nationaliste. Victime de la bombe atomique en 1945, il put reprendre ses activités après six mois de rétablissement. Lecteur assidu de littérature spécialisée occidentale, O. est considéré comme le fondateur du mouvement Pestalozzi au Japon. Prix d'honneur du gouvernement suisse pour sa traduction de la biographie écrite par Heinrich Morf (1939-1941). Docteur honoris causa de l'université de Zurich (1960) pour la publication de l'œuvre complète de Pestalozzi en japonais (1959). Ses cendres ont été ensevelies à côté de la tombe du pédagogue à Birr.


Oeuvres
Kinder von Hiroshima, traduit par E. Rau, 71983 (japonais, 1951)
Bibliographie
– A. Haller, «Ein Japaner wollte bei Pestalozzi ruhn», in Der Fortbildungsschüler, 1962, no 5

Auteur(e): Eduard Klopfenstein / AN