Arishima, Takeo

naissance 4.3.1878 à Tokyo, décès 9.6.1923 (suicide) à Karuizawa. Fils de Takeshi, ancien samouraï, fonctionnaire et homme d'affaires prospère. ∞ 1909 Yasuko Kamio, fille d'un officier supérieur. Ecole de la mission à Yokohama (1884-1887), école de l'élite à Tokyo (1887-1896), école d'agriculture à Sapporo (1896-1901). Conversion au christianisme. Etudes en Amérique (1903-1906). A. se tourna vers le socialisme après une crise spirituelle (il fera don de ses domaines en 1922 pour des motifs de conscience). Voyageant en Europe en 1906-1907, il fit la connaissance de la Schaffhousoise Louise Mathilde (Tilda) Heck (1877-1970), fille d'hôtelier; il correspondra avec ce "grand amour lointain" jusqu'en 1922. Il enseigna l'anglais à Sapporo de 1908 à 1914, puis, établi à Tokyo, écrivit une œuvre marquée par le réalisme européen, qui ne fut reconnue que tardivement. Cofondateur de la revue littéraire Shirakaba ("Le Bouleau").


Oeuvres
Aru onna, 1911-1919 (traduction anglaise: A Certain Woman, 1978)
Fonds d'archives
– Correspondance, BV Schaffhouse
Bibliographie
NZZ, 14/15.1.1984
– V. Werner, «The Letters of Arishima Takeo to Tilda Heck», in Asiatische Studien, 51, no 1, 1997, 357-385

Auteur(e): Verena Werner / PM