No 1

Kubelík, Rafael

naissance 29.6.1914 à Býchory (Autriche-Hongrie, auj. République tchèque), décès 11.8.1996 à Horw, de Horw et Lucerne (1967). Fils de Jan, violoniste connu. ∞ 1) 1942 Ludmila Julia Bertlová, 2) 1963 Elsie Jean Morison. Etudes au conservatoire de Prague (1928-1933). Chef d'orchestre, K. fit ses débuts avec la Philharmonie tchèque, ensemble qu'il conduisit de 1936 à 1939 et de 1942 à 1948. Après des séjours à Londres et aux Etats-Unis (titulaire de l'orchestre symphonique de Chicago de 1950 à 1953), il s'installa en Suisse en 1953. Directeur musical de l'opéra de Covent Garden à Londres (1955-1958), chef de l'orchestre symphonique de la radio bavaroise (1961-1979), directeur musical du Metropolitan Opera à New York (1973-1974). La création de son Requiem pro memoria uxoris (1962) eut lieu à Lucerne, lors des Semaines internationales de musique, manifestation à laquelle il participa dès 1948 (donnant des classes de maître de direction d'orchestre en 1961, 1962 et 1982) et dont il fut le conseiller artistique de 1981 à 1992. Il mit un terme à sa carrière de chef d'orchestre en 1985 pour se consacrer à la composition. Invité dans le monde entier, K. était particulièrement apprécié comme interprète des symphonies de Schumann, Brahms et Mahler, ainsi que des œuvres de compositeurs tchèques.


Bibliographie
– M. See, «Rafael Kubelík», in Neue Zeitschrift für Musik, 126, 1965, 153-157
– S. Jaeger, éd., Atlantisbuch der Dirigenten, 1985, 221-224

Auteur(e): Regula Puskás / PM