Hagneck

Comm. BE, distr. de Nidau; village sur la rive droite du lac de Bienne, à l'embouchure du canal de H. 1353 Hagneg. 16 hab. en 1764, 58 en 1850, 125 en 1900, 141 en 1950, 229 en 1970, 357 en 2000. Vestiges du Bronze (au marais de H.), du Bronze final et du Moyen Age (découverts lors de la construction du canal de H. et des installations adjacentes). Le percement de la colline qui sépare le marais du lac entraîna la destruction d'une conduite de drainage probablement romaine, longue de 200 m, et semble avoir fait disparaître le site d'un château fort médiéval. Il subsiste un tronçon de la voie romaine Vinelz-Täuffelen. H. faisait partie de la paroisse de Täuffelen. La suzeraineté passa en 1398 des comtes de Neuchâtel-Nidau à Berne (quartier d'Epsach dans le bailliage de Nidau). Le domaine de H., qui comptait "quatre maisons" en 1783, appartint à des patriciens bernois (von Erlach, von May), à titre de fief mouvant de Nidau. Il détenait un droit de pacage aux Hägen, confirmé en 1527 contre les revendications des gens d'Anet, et des droits d'usage dans la forêt domaniale de H. Les activités dominantes étaient la céréaliculture et la pêche. La commune fut créée en 1840, mais resta liée à Täuffelen dans les domaines scolaire et ecclésiastique. Le canal de H. (1873-1878), qui traverse le territoire de la commune, le canal de la centrale électrique (ouverte en 1899) et le réseau de drainage du Länggraben (1925-1937) transformèrent le paysage, tout en permettant la mise en culture d'anciens marais. Aujourd'hui, l'agriculture, les arts et métiers et l'usine électrique occupent un tiers de la population active. Les deux autres tiers travaillent à l'extérieur (régions de Bienne et Berne). En 1916 fut inauguré le chemin de fer Bienne-Täuffelen-Anet.


Bibliographie
– P. Aeschbacher, Stadt und Landvogtei Nidau von den Anfängen bis ins 16. Jh., 1929
Gesamtmelioration Brüttelen-Lüscherz-Hagneck, 1970-1987, 1989

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / WW