No 2

Chatelain, Héli

naissance 29.4.1859 à Morat, décès 22.7.1908 à Lausanne, prot., de Tramelan. Fils d'Henri Louis, fabricant de montres, et de Virginie Nicolet. Devenu invalide dans son enfance, C. apprit les langues en autodidacte et les enseigna à Lausanne en 1881-1883. Après une formation théologique et médicale à New York (1883-1884), il suivit la mission de l'évêque William Taylor en Angola, puis devint expert en langue kimbundu et auteur de diverses publications et traductions (Kimbundu Grammar, 1888-1889; Folk-Tales of Angola, 1894). Plus tard, il sera consul honoraire des Etats-Unis à Luanda. Il fit de courts séjours aux Etats-Unis et, pour des raisons de santé, en Suisse. Cofondateur de l'American Folklore Society en 1888, il créa en 1897 la Philafrican Liberators League (société pour la libération des esclaves en Afrique) et une station missionnaire, avec des soutiens d'abord américains, et après 1900 surtout suisses. En 1907, la maladie obligea le fondateur de la Mission philafricaine suisse à regagner sa patrie.


Sources imprimées
– Archives de l'Alliance missionnaire, Winterthour
Bibliographie
– H.W. Debrunner, Schweizer im kolonialen Afrika, 1991, 182-188
– D. Péclard, Ethos missionnaire et esprit du capitalisme, 1995

Auteur(e): Hans Werner Debrunner / WW