No 15

Sandoz, Maurice

naissance 2.4.1892 à Bâle, décès 5.6.1958 à Lausanne, prot., du Locle et des Ponts-de-Martel. Fils d'Edouard ( -> 6). Célibataire. Doctorat en chimie à l'université de Lausanne (1920). Compositeur, écrivain, collectionneur et mécène, S. est aussi un grand voyageur, résidant à Rome, Naples, New York, au Mexique, etc. Il compose une Suite chorégraphique symphonique, pour Serge Diaghilev (jouée en 1913, sous la direction d'Ernest Ansermet), ainsi que de nombreux lieder et œuvres pour voix et piano. Auteur d'une quinzaine d'ouvrages, traduits en plusieurs langues, S. écrit notamment des nouvelles fantastiques, dont Trois histoires bizarres (1939) ou La limite (1949), et des romans, comme Le jeune auteur et le perroquet (1920), Le labyrinthe (1941) ou La maison sans fenêtres (1943), habités par le mystère, l'étrangeté et l'insolite. Son œuvre a été illustrée par Dali. S. a en outre réuni une importante collection de montres, pendules et automates des XVIIIe et XIXe s., dont il a fait don au Musée d'horlogerie du Locle. Nombreuses distinctions.


Bibliographie
– Francillon, Littérature, 2, 396-397
– J.-P. Jelmini, dir., Les Sandoz, du Moyen Age au troisième millénaire, 2000, 263-269
Chefs-d'œuvre de la coll. Sandoz, cat. expo. Le Locle, 2009

Auteur(e): Doris Jakubec