• <b>Eugène Ruffy</b><br>Lithographie à la plume tirée de l'<I>Album national suisse</I>, publié de 1888 à 1907 à Zurich par Orell Füssli (Bibliothèque nationale suisse).

No 1

Ruffy, Eugène

naissance 2.8.1854 à Lutry, décès 25.10.1919 à Berne, prot., de Lutry et de Riex. Fils de Victor ( -> 2). ∞ Alice Mégroz, fille de Marc Auguste Louis, négociant en soieries à Lyon. Licence en droit à Lausanne (1877), brevet d'avocat en 1880, après un stage accompli dans l'étude de Louis Ruchonnet. Acquis très jeune aux thèses radicales, R. entra en 1881 au Conseil national en remplacement de Ruchonnet, élu au Conseil fédéral. Député au Grand Conseil vaudois (1882-1885), membre de la Constituante en 1884, dont les libéraux avaient obtenu la convocation, R. s'imposa rapidement comme le chef des radicaux et contribua à faire en sorte que la Constitution de 1885 corresponde à leurs vues. Ami de Ruchonnet, il ne cessa dès lors de s'affirmer, tant à Lausanne qu'à Berne. Conseiller d'Etat en 1885, il prit la direction du Département de l'instruction publique et des cultes, où il acheva le processus de transformation de l'académie en université (1890). En 1893, à la mort de Ruchonnet, R. fut élu au Conseil fédéral malgré une forte résistance des Bernois; ceux-ci ne lui pardonnaient pas un discours enflammé contre le conseiller fédéral Emil Welti, à qui il avait reproché sa politique ferroviaire et son opposition présumée au Simplon. R. dirigea le Département de justice et police (1894-1895), celui de l'intérieur (1895-1897), le Département politique en tant que président de la Confédération (1898) et le Département militaire (1899). Pendant sa présidence, il inaugura le Musée national suisse. Ancien adversaire du rachat des chemins de fer privés par la Confédération, il finit par y adhérer pleinement. Il appuya également l'obligation de l'assurance maladie et accidents et la création de la Banque fédérale. Il quitta le Conseil fédéral en 1899 pour devenir directeur du Bureau international des postes, où il resta jusqu'à sa mort. Docteur honoris causa de l'université de Lausanne (1917). Helvétien (1871). Colonel.

<b>Eugène Ruffy</b><br>Lithographie à la plume tirée de l'<I>Album national suisse</I>, publié de 1888 à 1907 à Zurich par Orell Füssli (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Lithographie à la plume tirée de l'Album national suisse, publié de 1888 à 1907 à Zurich par Orell Füssli (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 839
– Altermatt, Conseil fédéral, 265-268

Auteur(e): Olivier Meuwly