• <b>Alexandre, comte de Cagliostro</b><br>Gravure sur cuivre exécutée en 1781 à Strasbourg par  Christian Guérin,   avec une dédicace de Jakob Sarasin (Universitätsbibliothek Basel).

No 1

Cagliostro, Alexandre, comte de

naissance 2.6.1743 (Giuseppe Balsamo) à Palerme, décès 26.8.1795 à San Leo (Urbino), cath., Sicilien. Fils de Pietro Balsamo, commerçant, et de Felicita Bracconieri. ∞ 1768 Lorenza Feliciani, de Rome. Ancien séminariste, C. se consacra très tôt à la magie, se fit appeler Pellegrini dans le sud de l'Europe, comte de C. en Angleterre dès 1777. S'attribuant la dignité de Grand Cophte, il fonda des loges prétendument égyptiennes dans plusieurs pays. Guérisseur, il fit la connaissance à Strasbourg, entre 1780 et 1783, du cardinal de Rohan, de Johann Kaspar Lavater et du Bâlois Jakob Sarasin. Banni de France après l'affaire du Collier, C. se rendit en avril 1787 chez Sarasin à Bâle. Installé de juin 1787 à juillet 1788 à Bienne, dans la propriété Rockhall, il y pratiqua la médecine. Arrêté à Rome en 1789 comme hérétique, il fut condamné à mort en 1791 et vit sa peine commuée en détention à perpétuité.

<b>Alexandre, comte de Cagliostro</b><br>Gravure sur cuivre exécutée en 1781 à Strasbourg par  Christian Guérin,   avec une dédicace de Jakob Sarasin (Universitätsbibliothek Basel).<BR/>
Gravure sur cuivre exécutée en 1781 à Strasbourg par Christian Guérin, avec une dédicace de Jakob Sarasin (Universitätsbibliothek Basel).
(...)


Sources imprimées
– Th.R. Frêne, Journal de ma vie, éd. A. Bandelier et al., 3, 1994
Bibliographie
– H. d'Alméras, Cagliostro, 1904
DBI, 5, 608-615
– K.H. Kiefer, éd., Cagliostro - Dokumente zu Aufklärung und Okkultismus, 1991

Auteur(e): Helmut Watzlawick / LH