Béjart, Maurice

naissance 1.1.1927 (Maurice Berger) à Marseille, décès 22.11.2007 à Lausanne, cath. puis mus., Français, bourgeois d'honneur de Lausanne (1996). Fils de Gaston Berger, philosophe. A compter de Symphonie pour un homme seul (1955), B. s'impose comme un des chorégraphes les plus novateurs et son Sacre du printemps (1959) fait date. A la tête du Ballet du XXe Siècle (Théâtre de la Monnaie, Bruxelles, 1960-1987), puis du Béjart Ballet Lausanne (dès 1987), il élabore une œuvre singulière, rencontrant l'adhésion d'un large public et marquée au coin du syncrétisme culturel (tels Bhakti, Mozart-Tangos) et d'une théâtralisation de la danse (Messe pour le temps présent). Metteur en scène de théâtre et d'opéra, écrivain, B. est le premier chorégraphe élu à l'Académie des beaux-arts (1995). Ordre du Soleil levant (Japon, 1986), grand officier de l'ordre de la Couronne (Belgique, 1988).


Bibliographie
Cap Rudra, 1992

Auteur(e): Jean-Pierre Pastori