Beaumont, de

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Famille de Genève, originaire de L'Albenc en Dauphiné (F), réfugiée après la Révocation de l'édit de Nantes. Louis Boutillier dit Beaumont (1663-1723), riche négociant, fils de Théophile, est reçu bourgeois en 1711, après l'achat, en 1710, d'un domaine à Collonges-sous-Salève (Haute-Savoie), resté propriété familiale. La famille figure au XVIIIe s. parmi les principaux banquiers genevois actifs à Paris. Elle s'oriente ensuite vers les arts et les sciences. Jaques-André (1715-1795), pasteur, présida la Bourse française de Genève. Les deux branches aujourd'hui vivantes ont pour ancêtre commun Ami-François (1754-1827). La branche aînée, fondée par Jacob (1782-1870), s'est partagée à son tour en deux rameaux dont l'aîné remonte à Charles-Gabriel (1811-1887), peintre, comme ses deux enfants Auguste et Pauline, et compte entre autres un ingénieur ( -> 1) et une religieuse protestante ( -> 4); l'autre rameau a pour ancêtre Henri (1819-1898), fondateur et président de la Société de géographie de Genève et compte lui aussi un peintre ( -> 2). La branche cadette remonte à Robert (1792-1882).


Bibliographie
– Galiffe, Notices généal., 3, 36
SKL, 1, 96-97
Livre du Recteur, 2, 151-152

Auteur(e): Jean de Senarclens