Beaumont, de

Famille de Genève, originaire de L'Albenc en Dauphiné (F), réfugiée après la Révocation de l'édit de Nantes. Louis Boutillier dit Beaumont (1663-1723), riche négociant, fils de Théophile, est reçu bourgeois en 1711, après l'achat, en 1710, d'un domaine à Collonges-sous-Salève (Haute-Savoie), resté propriété familiale. La famille figure au XVIIIe s. parmi les principaux banquiers genevois actifs à Paris. Elle s'oriente ensuite vers les arts et les sciences. Jaques-André (1715-1795), pasteur, présida la Bourse française de Genève. Les deux branches aujourd'hui vivantes ont pour ancêtre commun Ami-François (1754-1827). La branche aînée, fondée par Jacob (1782-1870), s'est partagée à son tour en deux rameaux dont l'aîné remonte à Charles-Gabriel (1811-1887), peintre, comme ses deux enfants Auguste et Pauline, et compte entre autres un ingénieur ( -> 1) et une religieuse protestante ( -> 4); l'autre rameau a pour ancêtre Henri (1819-1898), fondateur et président de la Société de géographie de Genève et compte lui aussi un peintre ( -> 2). La branche cadette remonte à Robert (1792-1882).


Bibliographie
– Galiffe, Notices généal., 3, 36
SKL, 1, 96-97
Livre du Recteur, 2, 151-152

Auteur(e): Jean de Senarclens