30/08/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Académie suisse des sciences naturelles (ASSN)

L'ASSN, créée en tant que Société helvétique des sciences naturelles le 6 octobre 1815 au Petit Salève (Haute-Savoie, F), a pris son nom actuel en 1988. Organisation faîtière de quarante-cinq associations et de vingt-neuf sociétés cantonales (2011), elle a son siège à Berne.

Après une première tentative bernoise en 1797, la Société helvétique des sciences naturelles fut fondée par des Genevois groupés autour d'Henri-Albert Gosse avec la participation de scientifiques de toute la Suisse. D'entente avec deux sociétés genevoises, la Société de physique et d'histoire naturelle et la Société des naturalistes, cette société à vocation intercantonale devait se réunir chaque année dans un autre canton. Première de ce type en Europe, elle sera imitée entre autres en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France. Elle s'était fixé comme but de faire progresser la science et de se mettre au service du pays sur les plans politique, économique et philanthropique. Les médecins en firent longtemps partie avant de créer l'Académie suisse des sciences médicales (ASSM).

La société se chargea d'emblée de tâches importantes au niveau national. De ses commissions sont issus divers organismes fédéraux, dont les services de topographie, d'hydrologie et de géologie et l'Institut suisse de météorologie. En 1909, elle créa la Ligue suisse pour la protection de la nature (Pro Natura dès 1997) et le Parc national (loi fédérale de 1914). Elle lança l'idée d'un partenariat avec les pays en développement en 1988. Parmi ses priorités figurent la recherche environnementale et climatique (Global Change), ainsi que la recherche alpine, deux domaines explorés au niveau international et de concert avec les autres académies. S'y ajoutent des projets à longue échéance au Parc national, l'inventaire des glaciers, le débat bioéthique (génie génétique, expérimentation sur les animaux). Depuis 1951, l'ASSN dirige une station de recherche à Adiopodoumé en Côte d'Ivoire.

Par une politique de relations extérieures et avec l'aide des sociétés cantonales, elle s'applique à jeter des ponts entre la science et le public. Coiffant des sociétés représentant toutes les branches des sciences naturelles, l'ASSN est l'autorité compétente pour la recherche, les contacts et la coordination interdisciplinaires dans de nombreuses commissions, comités et groupes de travail, tant sur le plan national qu'international. Elle coopère avec les offices fédéraux concernés et, au niveau international, exerce des fonctions dirigeantes, notamment à l'International Council of Scientific Unions (ICSU).


Bibliographie
Rapport annuel, 1816-
– «Jahrhundertfeier der SNG», in Nouveaux mém. de la Soc. helvétique des sciences naturelles, 50, 1915
– E. Rübel, «Die SNG 1929-34», in Actes SHSN, 1935, 1-16
– B. Sitter, «Die SNG - Wissenschaftliche Gesellschaft und Akademie», in Chimia, 34, 1980, 146-151

Auteur(e): Beat Sitter-Liver / AN