No 1

Wölfflin, Eduard

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 1.1.1831 à Bâle, décès 8.11.1908 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Johann Rudolf, confiseur et président du tribunal de police. ∞ 1862 Bertha Troll, fille de Jakob Heinrich, médecin, et petite-fille de Johann Conrad Troll. Etudes aux universités de Bâle et Göttingen (1848-1854, notamment chez Karl Friedrich Hermann), doctorat ès lettres à Göttingen (1854), habilitation en philologie classique (1856). Sous-bibliothécaire à la bibliothèque universitaire de Bâle (1854-1861), maître de gymnase à Winterthour (1861-1871). Professeur extraordinaire (1869), puis ordinaire (1871) à Zurich, Erlangen (1875) et Munich (1880-1906), ainsi que membre ordinaire de l'Académie bavaroise des sciences. En analysant l'usage de la langue de certains écrivains lors de la préparation d'éditions critiques de leurs œuvres, W. fut amené à établir une description diachronique et lexicographique du latin, des premières sources écrites jusqu'au passage aux langues romanes. Editeur de la collection Archiv für lateinische Lexikographie und Grammatik [...] (dès 1884), W. fut la cheville ouvrière du Thesaurus Linguae Latinae. Ordre bavarois de Maximilien (1901).


Fonds d'archives
– Fonds, UBB
Bibliographie
– O. Hey, «Eduard Wölfflin», in Biographisches Jahrbuch für die Altertumskunde, éd. C. Bursian, 34, 1911, 326-367 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Ueli Dill / EVU