No 3

Meuron, Aloïs de

naissance 30.11.1854 à Lausanne, décès 28.2.1934 à Lausanne, prot., d'Orbe et Saint-Sulpice (NE). Fils de Georges, propriétaire-exploitant, et de Jeanne Louise de Charrière. Frère d'Alfred ( -> 2) et d'Edouard ( -> 7). ∞ Marguerite Auberjonois, fille de Gustave, agronome et député au Grand Conseil. Beau-frère de René Auberjonois. Etudes de droit à l'académie de Lausanne, à Heidelberg et Paris. Avocat à Lausanne (dès 1879). Conseiller communal (législatif) libéral à Lausanne (1882-1913, président en 1889), député au Grand Conseil vaudois (1882-1921, président en 1906), membre de la Constituante (1884-1885), conseiller national (1899-1928). Fédéraliste convaincu et membre de nombreuses commissions parlementaires et interparlementaires, M. siégea notamment dans la commission pour l'introduction du Code civil suisse (adopté en 1907). Membre de diverses commissions de conciliation internationales et de plusieurs conseils d'administration dont celui de la Gazette de Lausanne (1882-1934, président à plusieurs reprises). Docteur honoris causa de l'université de Lausanne (1930). Zofingien. Lieutenant-colonel.


Fonds d'archives
– Dossier ATS, ACV
Bibliographie
– Gruner, L'Assemblée, 1, 824-825
– A. Clavien, Hist. de la Gazette de Lausanne, 1997

Auteur(e): Laurent Tissot