Aegerten

Comm. BE, distr. de Nidau. Village sur la rive droite du canal Nidau-Büren (autrefois la Thielle), en face de Brügg, comprenant Bürglen (église) et les quartiers nouveaux de Tschannenmatte et Schüracher. 1225 villa Egerdon. 164 hab. en 1764, 346 en 1850, 577 en 1900, 716 en 1950, 1009 en 1960, 1663 en 2000. Sous le Bas-Empire, A. se trouvait sur l'importante voie Aventicum-Petinesca-Pierre Pertuis-Bâle, là où elle franchissait la Thielle par un pont (fondations de 368 au pied de l'église de Bürglen et de 369 dans la prairie de l'Isel située autrefois sur la rive opposée). Au bas Moyen Age, le couvent de Gottstatt était le principal propriétaire foncier. A. passa à Berne en 1388 et fut rattaché en 1393 au quartier de Brügg du nouveau bailliage de Nidau. Il faisait partie de l'ancienne paroisse de Bürglen. Pratiquant l'assolement, les petits paysans du village cherchèrent, au XVIIIe s., un revenu d'appoint comme bateliers ou comme saisonniers dans la principauté de Neuchâtel. Ce n'est qu'après 1950 qu'A. fut entraîné dans le développement industriel de Bienne. Il n'est raccordé ni aux CFF ni à l'autoroute, quoique quatre ponts franchissent l'Aar sur le territoire communal. En dépit d'industries locales (galvanoplastie, moteurs), A. avait 81% de navetteurs en 1990.


Bibliographie
Aegerten, [1988]
– R. Bacher, P.J. Suter, «Die spätrömischen Befestigungsanlagen von Aegerten BE», in ArS, 12, 1989, 124-135
– M. Pavlinec, Aegerten (Kanton Bern) in römischer Zeit, 1994

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / WW