No 124

Schmid, Samuel

naissance 8.1.1947 à Rüti bei Büren, prot., d'Attiswil, bourgeois d'honneur de Rüti (2009). Fils de Heinrich, instituteur et président de commune, et de Gertrud Anderegg. ∞ 1971 Verena Ramser, fille de Willi, employé de banque. Gymnase à Soleure, études de droit à l'université de Berne, brevets d'avocat et de notaire. Etude avec bureaux à Lyss et Büren an der Aare. Président de l'Union bernoise des arts et métiers. Conseiller communal UDC (1972-1974), puis président (1974-1982) de Rüti bei Büren. Député au Grand Conseil bernois (1982-1993), S. prit une part importante à l'élaboration de la nouvelle constitution cantonale en sa qualité de président de la commission de la révision constitutionnelle. Conseiller national (1994-1999), conseiller aux Etats (1999-2000), il fut élu au Conseil fédéral en décembre 2000. Il dirigea le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) de 2001 à 2008 et fut président de la Confédération en 2005. Dans son combat pour la modernisation et la réduction de l'armée et du DDPS, S. se trouva souvent pris entre les défenseurs de l'armée traditionnelle et les partisans de sa suppression. La grande réforme Armée XXI fut clairement soutenue par le Parlement et le peuple. Le passage de S. au Conseil fédéral fut assombri par des conflits avec son parti. Lorsque, en 2007, il accepta sa réélection malgré l'éviction de son collègue UDC Christoph Blocher, il fut exclu des séances de son groupe et rejoignit, avec sa section locale, le nouveau parti bourgeois démocratique. S. refusa toujours les polémiques et les polarisations. Membre de la société d'étudiants Wengia. Colonel, commandant d'un régiment d'infanterie.


Bibliographie
NZZ, 25.10.2000
TA-Magazin, 15/16.2.2003, 16-23
– H. Hubacher, Aktenzeichen CH, 2004, 85-96

Auteur(e): Diego Hättenschwiler / FP