Udel

Terme issu du vieux haut allemand uodal et dont l'usage ne se perpétua que dans la langue juridique de Suisse alémanique, l'Udel désignait à l'origine l'obligation de posséder une maison pour obtenir le droit de cité dans une ville (Combourgeoisie). Au bas Moyen Age, cette contrainte fut remplacée, pour de nombreux nouveaux bourgeois et bourgeois forains, par l'exigence d'une sûreté financière: il fallait acheter un titre de gage immobilier, soit auprès d'un particulier dont la maison faisait alors office de caution pour le nouveau bourgeois, soit auprès de la ville elle-même. Ce gage se nommait aussi Udel. Le droit de bourgeoisie découlait de l'inscription au rôle de l'Udel, il s'éteignait en cas de radiation; il était confirmé par le versement du cens foncier annuel (Udelzins). A l'origine, les maisons possédées au titre de l'Udel ne pouvaient pas être vendues; et les gages qui plus tard s'y substituèrent ne pouvaient pas être sous-hypothéqués, puisqu'ils servaient de sûreté envers la ville.


Sources imprimées
SDS
Bibliographie
Idiotikon, 1, 98

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / PM